Publié dans Blog, Création, Création du PAN, Crochet, Histoire, Inspiration

Mon « livre de laine »

Cela faisait un moment que j’y pensais : en deux années de projets laine divers et variés, les pelotes se sont accumulées et/ou transformées, certaines pour venir réchauffer mon cou ou mon canapé, d’autres pour mener leur vie plus ou moins loin de moi. Une des choses qui me plaît dans le crochet, c’est le contact avec la matière. Perdre le contact avec une laine qui me plaît à la fin d’un projet est toujours un petit coup au cœur. Je garde des restes de pelotes, mais j’avais envie de pouvoir les consulter et me remémorer les projets inspirés par ces laines, comme on se plonge dans les souvenirs en feuilletant un album photo. J’ai tâtonné un moment avant de trouver la meilleure solution, mais ça y est : j’ai mon « livre de laine ».

livre-de-laine

J’ai envisagé plusieurs options pour garder trace de mes projets terminés et des matériaux utilisés. L’une de ces options fut un classement par projet, en utilisant des fiches comme celles proposées par Ophélie sur son blog Ahookamigurumi par exemple, ou en les ajustant à mon goût. Puis je me suis rendu compte que ce n’était pas tant les projets que les laines que je souhaitais mettre en valeur.

Petit à petit s’est dessinée dans mon esprit l’image d’un catalogue, dans lequel je pourrais référencer mes laines, celles utilisées, celles achetées sur un coup de cœur mais en attente d’inspiration, celles réapprovisionnées en d’autres coloris. Les pages devraient être assez grandes pour pouvoir y consigner, ligne après ligne pour une même laine, les projets réalisés, à quelle date, pour qui, avec quel numéro de crochet et avec combien de pelotes. Je visualisais ces informations écrites sur la page de droite, la page de gauche me permettant de coller les étiquettes de pelotes, ou pourquoi pas des photos de mes réalisations. Cela nécessiterait un cahier A4 épais, avec une reliure solide et une ouverture à plat, pour que la laine puisse se nicher confortablement au creux des pages.

livre-de-laine-prepa

Fin décembre 2016, je trouve la perle rare à la papeterie nantaise Les P’tits Papiers. Lignes serrées sur la page de droite, page blanche à gauche, reliure épaisse et solide, visuels vitaminés mais discrets : ce cahier A4 Blond Amsterdam m’apparaît comme le compagnon de route idéal.  Un gabarit de découpe et quelques feutres plus tard, mon « livre de laine » était là, prêt à recevoir mes souvenirs de création. Et à en susciter de nouveaux.

livre-de-laine-detail-3

Auteur :

J'écris, je crochète, je couds, je brode, je bricole, je découvre... en écoutant de la musique (beaucoup de musique) dans mon Petit Atelier Nantais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s